Après leur meilleure offre, les Chargers revoient à la baisse.

Comment et surtout quand va bien se terminer cette histoire ? Joey Bosa fait ses premiers pas dans la grande ligue de la plus sombre des manières. Voulant être transparente ou plutôt laisser la responsabilité sur les pads de Joey Bosa, la franchise des Chargers a sorti un communiqué expliquant qu’elle avait proposé « sa meilleure offre« , mais que le 3e tour de la Draft l’avait rejeté et que les discussions « n’allaient nulle part« .

« Nos discussions de contrat et nos offres aux représentants de Joey Bosa ont été à la fois justes et conformes aux contrats de tous les joueurs des Chargers », explique le communiqué.

Les Chargers ont même livré certains détails :

« Un bonus à la signature plus important que n’importe quel autre joueur drafté ces deux dernières années. »

« Plus d’argent sur l’année calendaire que tous les autres joueurs draftés cette année sauf un (Carson Wentz). »

« Le plus gros paiement et pourcentage de bonus à la signature sur une première année calendaire que n’importe quel joueur sélectionné au premier tour par les Chargers depuis la mise en place de l’accord collectif de 2011. »

En effet, San Diego était prêt à donner tout de suite 10$ millions des 17$ millions de bonus de signature, mais ce n’était toujours pas assez pour le clan Bosa qui veut tout d’un coup. Cette affaire sent de plus en plus mauvais, ce qui entache fortement la préparation d’un des joueurs les plus prometteurs de ces dernières années. Les Chargers ont d’ailleurs également communiqué qu’ils allaient revoir leur offre à la baisse, Joey Bosa n’allant très probablement pas jouer les 16 matches de saison régulière. Ah bah ça valait le coup !

« L’offre que nous avons proposée était prévue pour que Joey contribue pour 16 matches et au-delà. La capacité de Joey à aider pour toute sa saison rookie a maintenant été mise en doute par le temps précieux qu’il a perdu. Vu que Joey ne va pas se présenter pour le moment, sa capacité à être performant, pas seulement au début mais pendant toute la saison, a été impactée de manière négative. En conséquence, nous allons reformuler notre offre puisque Joey ne pourra pas aider pour l’ensemble des 16 matches sans le temps nécessaire sur le terrain d’entraînement, en vidéo et en presaison. »

Pendant ce temps-là, l’ancien des Buckeyes « travaille comme un fou » au camp d’entraînement de Tony Villani (le même que celui d’Anthony Dablé avant de signer aux Giants). Au moins, la condition de Joey Bosa ne sera pas décevante, mais cette forme ne rattrapera pas les semaines de préparation pour appréhender le système avec ses nouveaux coéquipiers. Les Chargers espèrent toujours régler cette affaire au plus vite, mais il semble de plus en plus qu’il ne jouera pas le début de saison régulière. S’il daigne enfin s’engager avec les Chargers.

Photo Jake Roth-USA TODAY Sports