L’intellectuel du jour : Russell Wilson le canard grillé.

Pas si fino le Wilson. Jeudi, le Quarterback de Seattle postait des photos de sa compagne Ciara (« 1, 2 step ») avec des messages dignes des plus belles chansons d’amour de Francis Cabrel et Fauve réunis :

« Je l’ai embrassé. Elle avait des lèvres de miel, douces comme des lilas. »
« Ses cheveux plongeaient sur ses épaules, et c’était la nuit noire. »

Sauf que des internautes l’ont grillé. Lorsqu’on recherche sur Google « describing a beautiful woman », le premier résultat est un site proposant exactement les mêmes phrases dégoulinantes.

Wilson a eu le droit à un déluge de vannes sur son Twitter mais l’a pris avec humour. Mieux vaut en avoir quand on se fait voeux de chasteté jusqu’au mariage avec une bombe atomique.