Johnny Vodka Pomme se rapproche de la compta.

La dernière affaire en date de violences conjugales était celle de trop. Le vice président exécutif des Browns estime fortement qu’ils vont couper le fantasque Johnny Manziel.

« Nous avons été clairs au sujet de nos attentes concernant nos joueurs sur et en dehors du terrain. Le fait que Johnny soit encore impliqué dans des incidents va à l’encontre de nos attentes et remet en cause le dur travail de ses coéquipiers et la réputation de la franchise. Son statut au sein de l’équipe sera mis à jour dès que les règles de la ligue nous le permettront. Il n’y aura pas d’autre commentaire de notre part d’ici là.

Cleveland peut libérer Manziel à partir du 8 février mais ils devraient le faire début mars.

Après deux ans de frasques et une cure de désintox bidon, Johnny reste toujours Johnny et les Browns vont s’en débarrasser. Peut-être à la plus grande joie de l’intéressé. Et en même temps, ils étaient prévenus en le draftant.

Imbibé de talent mais aussi d’alcool, il rebondira peut-être ailleurs, ou pas. Johnny Manziel aurait dit lui même que les Cowboys, Rams et Chiefs seraient intéressés. Affaire à suivre.