Bilan de la troisième journée du Combine.

3e jour du NFL Scouting Combine dimanche et c’était au tour des DL et LB. regardons tout de suite les gagnants et perdants de cette 3e journée de tests.

Les gagnants de cette journée :

OLB Kamalei Correa, Boise State.

Correa est entré dans les discussions du premier tour après la forte impression qu’il vient de donner au Combine. Le LB de Boise State a rentré un 4’69 au 40 yards dash montrant ses exceptionnelles qualités athlétiques dans les différents ateliers. Kamalei Correa change de directions d’une facilité déconcertante et a montré également un excellent équilibre et contrôle du corps dans les exercices avec les sacs. Il a montré ses habilités à changer de direction à 90° degrés sans perdre de vitesse pour aller manger le Quarterback. Très en forme, il a aussi montré une solide technique de main en couverture. Un rôle dans une défense 3-4 dans une équipe recherchant un playmaker hybride sur les côtés lui irait comme un gant.

combine29-02

DT Andrew Billings, Baylor.

Il est rare de trouver un beau bébé à l’intérieur avec la taille, la force, la puissance et la rapidité que Billings a montré dimanche. Le gamin d’1m85 et 141 kilos a réalisé un temps exceptionnel de 5’05 au 40 yards dash et a montré un énorme équilibre, contrôle du corps et de très bons mouvements dans les ateliers. Billings semble bien plus athlétique qu’un simple run-stopper. Au vue de ses sous-estimées qualités de pass-rush, le Tackle de Baylor est un intriguant prospect dans une défense 3-4 ou 4-3.

DT Robert Nkemdiche, Ole Miss.

Nkemdiche est déjà depuis très longtemps une star avec un remarquable mix de taille, force et qualités athlétiques, mais le Tackle d’Ole Miss a trop souvent attiré l’attention sur ses larges épaules pour de mauvaises raisons. Hier cette mauvaise réputation ne l’a pas empêché de briller avec un impressionant équilibre, contrôle du corps et une agilité dans les ateliers : 4’87 au 40 yards dash, 0,89m au saut à la verticale, 2m95 au saut en longueur et 28 répétitions au développé-couché. Robert Nkemdiche est un athlète explosif avec des qualités physiques uniques, ce qui fait de lui un top pick indiscutable malgré les casseroles qui le suivent.

DE, Emmanuel Ogbah, Oklahoma State.

Le co Defensive Player of The Year de la conférence Big 12 a réalisé l’une des performances les plus impressionnantes de la journée. Ogbah a couru son 40 yards dash en 4’63 et a montré une exceptionnelle explosivité pour un edge rusher dans les différents ateliers (90,17cm au saut à la verticale et 3m07 au saut en longueur). En revanche, il a confirmé ses limites au centre de la ligne par de laborieux changements de direction et une moins bonne agilité. Mais grâce à sa combinaison de rapidité, force et puissance, Emmanuel Ogbah continuera à enchaîner les sacks au niveau supérieur (23,5 sacks ces deux dernières années).

LB Darron Lee, Ohio State.

Le changement de nature de la NFL a fait place à des profils plus hybrides (S/LB) dans le secondary pour les coachs. Dans cette caste de joueur, Lee va certainement intriguer les scouts avec sa vitesse explosive (4’47 au 40 yards dash) et sa puissance (90cm au saut en hauteur et 3m35 au saut en longueur). Le plus remarquable, Lee a montré une exceptionnelle agilité dans ses mouvements dans l’exécution des exercices de couverture. Ancien CB au High School, il est tout naturel pour lui de jouer dans les espaces et ses qualités athlétiques devraient faire de lui un prospect idéal au poste de Nickel Linebacker contre le jeu de passe. Dans le moule des Deone Bucannon d’Arizona, Darron Lee vient de faire forte impression à Indianapolis.

Les perdants de cette journée :

NE Noah Spence, Eastern Kentucky.

Tout le monde attendait de Spence un combine monstrueux après une semaine impressionnante au Senior Bowl. Mais le joueur d’Eastern Kentucky a déçu tous les observateurs avec une vitesse et une rapidité moyennes. Spence a enregistré un petit temps de 4’80 au 40 yards dash et n’a pas brillé non plus en explosivité et accélération, associées normalement aux elites pass-rushers. Même si le 40 yards dash n’est pas forcément gage de bonnes performances dans le pass-rush, le fait qu’il est manqué cet exercice avec ses 113 kilos vont forcer les scouts à réévaluer ses bonnes performances du passé.

OLB Leonard Floyd, Georgia.

Largement considéré comme un top pass-rusher à la Draft, Floyd était attendu pour faire étalage de ses impressionnantes qualités athlétiques et de son agilité dans les exercices. Mais il a échoué. Pour ne rien arranger, Floyd s’est blessé à son unique essai au 40 yards dash (4’60). En revanche, il a quand même enregistré un impressionnant 1m au saut à la verticale et 3m23 en longueur. Mais Floyd a montré son incapacité à se vendre aux scouts en tant que pass-rusher. Avec une faible production de sacks à la fac malgré des qualités athlétiques élites, Floyd avait besoin de briller devant devant les observateurs pour valider son potentiel de premier tour. Rien n’est encore fini pour Leonard Floyd et il aura une seconde chance pour se montrer comme un potentiel first rounder au Pro Day de Georgia.

Une performance moyenne :

DE Joey Bosa, Ohio State.

Qu’on se le dise tout de suite, Bosa reste un top pick à la Draft sans contestation avec ses qualités athlétiques proches de JJ Watt. Mais Joey Bosa a réalisé un Combine moyen, toute proportion gardée bien sûr. Bosa n’a en rien déçu les scouts et sa valeur reste inchangée mais on attendait plus de lui. « Un bon jour, pas un grand jour » comme l’a très bien résumé l’intéressé.

Les winners et losers de la journée en vidéo.

Les meilleurs moments du Day 3.