Bryant, Romo, Lawrence, Gregory et Hardy; des nouvelles de l’America’s Team.

On commence par de bonnes nouvelles pour les Cowboys de Dallas. La saison à Dallas avait été catastrophique tant ils ont collectionné les blessures. Mais pour changer la tendance, WR Dez Bryant a eu de bons retours sur son pied la semaine dernière, même s’il marchait encore avec une botte de protection. Pour rappel, Dez avait profité de l’offseason pour remettre en état sa cheville et son pied cassé en début de saison. Les Cowboys comptent sur son retour pour les programmes d’offseason. Bryant devrait être limité jusqu’au minicamp ou training camp où on devrait enfin le voir en pleine possession de ses moyens.

Quant à son QB Tony Romo, il se pencherait sur se faire opérer de son épaule, cassée 3 fois depuis 2010. A 36 ans, si Romo se fait opérer, il loupera sûrement un bout des programmes de l’offseason. Même si les Cowboys ont réitéré leur confiance en lui, il ne serait pas idiot de se renforcer à ce poste, tant il n’y a personne derrière.

En revanche, pour le DE Demarcus Lawrence, le Vice Président exécutif Stephen Jones a indiqué que l’opération de son dos était plus sérieuse qu’attendue. « Nous pensions que ce serait quelque chose de moins signifiant. Mais ce n’est rien qui nous inquiète pour aller de l’avant. » L’équipe attend Lawrence sur pied pour les camps de printemps.

Pour continuer dans les mauvaises nouvelles, après s’être fait une nouvelle fois prendre à un test positif à l’herbe, les Cowboys craignent que leur DE Randy Gregory ne soit sanctionné par la ligue dans le futur. « Il y a un risque que ces 4 matches deviennent plus » si le défenseur ne change pas ses habitudes. « Des fois ces choses ne se règlent pas du jour au lendemain. Nous avons les infrastructures mises en place pour continuer à l’aider, nous pensons qu’il les utilise mais… c’est décévant qu’on soit aller si loin et que ça se résume à une suspension. » Randy Gregory s’est fait prendre 4 fois l’année dernière.

Enfin nous terminons ce point avec une incertitude. Stephen Jones en a profité pour annoncer que l’équipe n’avait pas encore pris de décision quant à garder le turbulent DE Greg Hardy à Dallas. Les Cowboys semblaient avoir tourné la page mais c’était avant que Randy Gregory ne se prenne 4 matches de suspension. Hardy est un très bon élément mais avec son comportement, il peut être un poison pour la cohésion d’un groupe de jeunes hommes qui n’a parfois pas besoin de grand chose pour dévier du droit chemin. Peut-être que les Cowboys utiliseront leur 4e choix 2016 pour pallier à ce problème.