Le prince il a pas que le PSG.

On connait les Emirats pour leur pétrole, leurs villes hallucinantes créées dans le désert, le Paris Saint-Germain et leurs voitures sur les Champs-Elysées toutes plus cinglées les unes que les autres, qui feraient passer le salon de l’auto pour une concession Dacia. Mais on ne les connaissait moins pour le Football Américain.

Et comme à Foot Ricain on aime ce qui sort de l’ordinaire, laissez-nous vous présenter l’Emirates American Football League et son Desert Bowl, 4e édition du nom !

1390545_294508864007408_1390669674_n

Dans cette quatrième édition du championnat des Emirats, les invaincus Barracudas de Dubaï affrontaient les Wildcats d’Abu Dhabi lors du Desert Bowl IV.

Dans une finale très serrée, cette équipe multinationale des Barracudas a montré qu’elle n’avait pas volé son invincibilité, gagnant son premier Desert Bowl de son histoire sur le score de 21 à 18. 18 points, c’est aussi le maximum qu’ils ont encaissé cette année, n’ayant pas pris plus de 12 points de toute la saison !

The #dubaibarracudas are the #DesertBowl IV champions for the first time.

A post shared by EAFL (@eafl_uae) on

Et pourtant, les joueurs de Dubaï ont couru derrière le score tout le match pour la première fois de l’année. Mais c’était sans compter le canadien Jacob Dhaher, qui coiffa au poteau les Wildcats, grâce à une course d’1 yard dans les derniers instants de la partie, inscrivant son second Touchdown du match. La défense fit le reste, forçant un fumble sur la star d’Abu Dhabi, le Quarterback américain Vivaldi Tulysse, histoire de tuer tout espoir et remporter son premier championnat.

« Ce dont je suis vraiment fier, c’est qu’ils n’ont jamais lâché », a debriefé l’entraîneur victorieux Coach Kyle Jordan. « Il y a eu le moment où ils auraient pu abandonner, dire « c’est fini », mais ils sont allés la chercher. »

QB Tulysse (2 TDs) avait pourtant presque réussi à dévorer à lui tout seul ces Barracudas qui n’avaient encaissé que 12 points de toute la saison, avec une performance dominante et sa terrifiante run option.

« Nous ne savions pas comment commencer, mais nous avons vu certaines choses en vidéo. Très sincèrement, nous avons fait des ajustements à la dernière minute. » a confié l’entraîneur des Wildcats d’Abu Dhabi.

« Je pense que nous avons été pris au dépourvu et avec certaines choses que nous avons faites défensivement, nous les avons pris à notre tour au dépourvu. », a quant à lui déclaré le coach des victorieux Barracudas.

Les Wildcats avaient pourtant aggravé le score au 4e quart-temps par QB Vivaldi Tulysse, mais un flag discutable pour provocation après sa course de 25 yards a annulé ce qui aurait été le 3e TD de la partie pour Abu Dhabi. Au lieu de cela, les Wildcats prirent une pénalité de 15 yards et marquèrent seulement 3 points par un Field Goal de 40 yards de l’égyptien Ahmed Bakr.

« Je ne veux pas nous donner des excuses, mais ce Touchdown qu’ils nous ont enlevé, je ne pense pas que c’était une bonne décision », a déclaré le frustré Quarterback.

Mais voilà, les Barracudas de Dubaï sont donc les princes des Emirats 2016 et vous savez quoi ? Il y a deux frenchies dans l’équipe et on vous les présente très bientôt !

*Source Sport 360 pour les infos du match.