Les Black Panthers à deux griffes d’un comeback d’anthologie.

Samedi se tenait en Espagne l’entrée en jeu des Black Panthers de Thonon-les-Bains pour leur premier match de poule contre les Dracs de Badalona. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on ne s’est pas ennuyé une seule seconde en regardant ces deux équipes très offensives, à la passe pour les espagnols et la course pour les français. Des points, du big play et du suspens jusqu’à la dernière seconde. Ces deux belles équipes ont régalé.

722_571571613016259_7972990564700205032_n.jpg

La rencontre débute de la meilleure des façons pour les haut-savoyards qui forcent le fumble sur le premier drive du match à la bonne attaque des Dracs. Mais l’enthousiasme sera de courte durée pour les Black Panthers, forcés de punter sur leur premier drive face à une défense morte de faim. Après un Punt excellemment frappé, les Dracs doivent repartir dans leurs propres 10 yards.

L’Offense espagnole est très en jambe à l’image de son Quarterback américain Mike Box, qui se connecte parfaitement avec son corps de receveurs, malgré une bonne pression de la ligne Black Panthers qui arrive quand même à redonner le cuir à son attaque. Des Panthers à nouveau muselées par la Defense qui sacke QB#7 Sam Poulos, tout proche de concéder un Safety. Les hommes de Coach Albano frappent un Punt trop court sous-pression dans leur End Zone, pour redonner la possession du cuir dans les 25 yards haut-savoyards.

Un bon play-calling et un gros boulot de la O-Line de Badalona face à une bonne défense qui commet sa première erreur, réalisant une interférence de passe sur le 4e down des Dracs. Les espagnols très réalistes en profitent et marquent le premier Touchdown de la rencontre, grâce à une bonne connexion entre le QB américain et WR#14 Cernuda Raul. Transformation à 2 points loupée, 06-00 pour les catalans.

12248_571574146349339_3645049633250709331_n.jpg

L’Offense des Black Panthers repart en attaque, toujours sous-pression face à la très bonne défense catalane qui ne lâche rien, réussissant un nouveau sack pour un nouveau fumble cette fois-ci en faveur des Dracs. Punition immédiate par une très belle passe d’une trentaine de yards du Quarterback US pour son compatriote WR#15 Robbie JacksonLa ligne Black Panthers fait échouer une deuxième fois la tentative à 2 points, 12-00 pour les Dracs.

1913557_571574349682652_6914690262279733564_n.jpg

Aïe aïe aïe. Sur le Kickoff qui suit, les français perdent encore le cuir et QB Mike Box retourne sur le terrain plus vite qu’il ne le pensait. Enorme plaquage du D-Line #53 P.J. Gremaud, qui se venge de cette frustrante entame de match de la meilleure des manières, par un bon tampon des familles comme on les aime. Histoire de dire à ces espagnols avec un langage universel, que les Black Panthers ne sont pas si dociles. Le pauvre RB#7 Sergi Gonzalo devra sortir. Mais ce beau hit n’empêche pas la sanction espagnole et c’est un 3e Touchdown du QB Mike Box pour WR#17 Cesar Brugnani, sur une nouvelle très belle passe et un catch qui ne l’est pas moins. Extra Point contré, 18-00.

10940558_571574456349308_4632137606101553275_n.jpg

P**** Madre !!! Nouveau fumble sur le retour d’engagement pourtant bien remonté par les Black Panthers. Les hommes de Thonon-les-Bains sont complètement pris à la gorge par cette surprenante équipe espagnole. Le premier quart-temps se finit sur un nouveau turnover. Cruels de réalisme, les Dracs menés par leur très en forme QB marquent un 3e TD à la passe pour WR#15 Robbie Jackson, son 2e du match. La conversion à 2 points et encore une fois manquée, 24-00 pour les locos locaux.

10399568_571574559682631_547245641028319835_n.jpg

Il faut vraiment que les Black Panthers sortent la tête de l’eau, sous peine de prendre une branlée espagnole. L’Offense se met en marche et les assauts de RB#25 Andréas Betza croquent enfin les yards. La chance tourne même, ou plutôt la malchance, puisque sur un énième fumble, Andréas Betza récupère le cuir et part dans l’autre sens pour une superbe course se terminant pas loin de la terre promise. QB#7 Sam Poulos, tel un Johnny Manziel de la belle époque Texas A&M, n’a plus qu’à concrétiser cette jolie action, en marquant leur premier TD de la partie de son propre chef. l’Extra Point file entre les poteaux, 24 à 07.

Cette bonne réaction a remonté la Defense plus qu’elle ne l’était déjà. Grosse pression sur le Quarterback et les espagnols se cassent les dents sur chacun des plaquages des Black Panthers. Les Dracs commencent à n’être plus aussi motivés qu’au début pour recevoir le cuir et le gros hit qui va avec. Premier Punt des Dracs, les Black Panthers redonnent le sourire et de l’espoir aux fans.

Le jeu de course de Thonon repart sur le même rythme avec la très bonne triplette au sol #7 #22 #25 et Sam Poulos trouve enfin le code de connexion avec ses receveurs. 50 yards et moins de 2 minutes avant la mi-temps, l’affaire est simple, il faut marquer pour rentrer au vestiaire avec le doute semé dans la tête des espagnols. Mais c’était trop beau, encore une mésentente et encore une perte de balle en faveur des Dracs qui ne manquent pas cette trop belle occasion de reprendre le commandement du match.

Après cette nouvelle déception, on se dit que les Black Panthers sont foutus. Mais c’est mal les connaître ! Passe latérale qui fonctionne comme sur des roulettes bien huilées du QB des Dracs sur le RB#22 JC Barta, tout de suite pris par deux Black Panthers dont DL#53 Philipp James Gremaud, qui arrache de ses griffes le ballon des mains du Running Back, pour filer le long de la touche jusqu’aux 30 yards adverses. Vamos Black Panthers !!! Mais malheureusement le turnover ne sera pas concrétisé et les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 24 à 07.

12801229_571574963015924_8719963971140165797_n.jpg

Fin de la mi-temps, c’est un nouveau match qui démarre. La partie reprend les Black Panthers en attaque. Les français ont montré de bonnes choses au 2e quart-temps, il faut continuer ainsi pour revenir au score et effacer ce désastreux début de rencontre.

Les Black Panthers ne vont pas nous décevoir. Dès le début du 3e quart-temps, #7 délivre une magnifique passe à son Tight End #85 Benjamin Badoux, pour un gain de plus de 50 yards et une nouvelle occasion de réduire très vite l’avance des Dracs à moins de 5 yards de la End-Zone. Les gars de Thonon-les-Bains ne gâchent pas cette reprise fracassante et réduisent l’écart avec un 2e TD pour remonter à 24-14. C’est exactement comment les savoyards devaient reprendre le match. Pris à froid, les Dracs ne sont plus aussi sereins.

Et les français ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. Alors que QB#6 Mike Box manque son 5e TD d’une petite phalange, le secondary reste très discipliné et redonne le cuir rapidement à l’Offense sur le 4e down forcé mais donc loupé. On discerne désormais sous le casque une petite gougoutte de sueur chez les Dracs.

Attention Big Play ! Super effort de RB#25 Beast Betza qui s’approche une fois de plus de la zone de Touchdown après avoir traîné sur de longs yards toute la défense des Dracs. Il n’en fallait pas moins au très bon RB#22 Vincent Begou qui fonce plein centre pour terminer le travail et revenir à 2 petits points après la tentative de conversion à 2 points réussies. On adore ces Black Panthers qui reviennent dans un match qu’on croyait foutu.

12523842_571574893015931_4908806410460780363_n

Mais dans un sursaut d’orgueil, les Dracs vont calmer l’enthousiasme français. Après une longue passe qui atterrit dans la Red Zone pour son autre compatriote WR#11 Drew Clausen, le terrible QB Dracs délivre une nouvelle passe de TD impeccable pour la deuxième fois en direction de WR#17 Cesar Brugnani. CB#21 Rodrigue Aligenes s’en veut pour sa couverture pas assez soutenue. Mike Box distribue les TDs à ses receveurs pour ce qui est son 5e TD de la partie. Transformation à 2 points validée et 10 points d’avance pour ces très bons Dracs qui réagissent au bon moment.

34-14, rien n’est encore joué et les français nous ont déjà montré qu’ils savaient eux aussi être rapides et efficaces. Mais c’est sans compter une nouvelle erreur des Black Panthers, reproduisant leur maladresse du début de match. Alors que le QB des Black Panthers est mis sous pression par la D-Line, au lieu d’accepter le sack, Sam Poulos force une screen pass et donne la balle du pick 6 dans les mains du défenseur #51 Felipe Archilla, qui file dans la End Zone pour reprendre le large 39-22 à la fin du 3e quart. 17 points à remonter en un quart-temps, difficile mais pas impossible.

Notre foi en ces Black Panthers n’est pas morte, ils ont réussi à revenir une fois, ils ont le coeur pour le refaire. Et ils vont le montrer dès le retour d’engagement par RB#22 Vincent Begou qui remonte toute la moitié du terrain. Les français continuent d’appuyer là où ça fait mal, faisant confiance à leur très bon jeu au sol. Sur un cut dévastateur, la flèche Vincent Begou casse les reins des Dracs et file droit devant dans la End Zone sans être touché. Ce match est fou, 39 à 28 après la tentative à 2 points ratée, ce qui aurait mis les Black Panthers à un TD et un Field Goal des Dracs.

1610981_571575163015904_8104375211884942102_n.jpg

Boosté par ce coup de tonnerre, le secondary Black Panther va bien brouiller la connexion entre le QB et ses receveurs, obligés de rendre le ballon aux français. Ca sent les bonnes odeurs de ce début de deuxième mi-temps et #22 De’Anthony Begou réalise une seconde magnifique accélération pour son 2e TD sans être touché par le moindre espagnol. Extra Point manqué, 39 à 34, Go Black Panthers !!!

C’est le drive le plus important. Le match est bientôt fini, les français ne doivent plus prendre de points, sous peine de réduire à néant leurs chances de créer l’exploit. Mais le QB des Dracs arrive encore et toujours à se connecter à ses receveurs grâce à sa patience et sa bonne ligne.

4e down, la défense doit tenir mais malheureusement le Quarterback US trouve une nouvelle fois le #3 Javier Gonzalo pour un nouveau down et des secondes en moins. QB#6 MVP et bradiesque trouve encore Drew Clausen pour tuer le match et inscrire son 6e Touchdown personnel, suite à un drive rondement bien mené. Extra Point réussi, 46-34 et 4 minutes à jouer.

1384348_571575703015850_3334116080890276552_n.jpg

Pas avares de comebacks, les français ont maintenant 4 minutes pour marquer 12 points. Les Panthers ne lâchent jamais le morceau, se battant jusqu’au bout. C’est une nouvelle bonne course du jeune et très talentueux RB Andréas Betza qui remet en selle les Black Panthers en revenant 46 à 41, ce match est vraiment fou.

La fin de match est exaltante. Les Black Panthers n’ont pas d’autre choix que de réussir un Onside Kick s’ils veulent remporter à la dernière minute cette rencontre européenne. Et quelque chose nous fait dire qu’ils vont le réussir… Onside Kick recouvert ! Les espagnols relâchent le ballon qui atterrit dans les mains d’un Black Panther.

Dans ce match ultra-offensif, d’un côté basé sur la passe du très sûr QB Dracs, de l’autre la course des Black Panthers qui ne baissent jamais les bras, les espagnols n’oublient pas que c’est l’attaque qui marque des points mais la défense qui gagne les matches.

Malgré une 4e tentative sauvée par une interférence de passe des Dracs, la dernière action française se solde sur un nouveau turnover de CB#4 Oscar Perez Tolosa qui intercepte Sam Poulos, tuant définitivement les espoirs français. Les Dracs n’ont plus qu’à mettre le genou à terre.

Cette superbe rencontre se termine malheureusement sur une défaite des Black Panthers 46 à 41, entre deux très bonnes formations qui nous auront donné du spectacle pendant 3 heures. Pas une seconde on se sera ennuyé. Merci à cette jeune équipe de Thonon-les-Bains qui a fait preuve de coeur toute la soirée, très dangereuse à la course, avec son mobile QB et ses deux diables de Betza et Begou. En face, une équipe basée sur la passe, avec un QB quasi-parfait trouvant à chaque fois ses cibles, bien aidé par une très bonne Offensive Line. Beaucoup de points et beaucoup de plaisir.

10153935_571575829682504_2992361532091010073_n.jpg

Si ces Black Panthers font moins d’erreurs et limitent les turnovers, menés par leur terrible jeu de course, ils seront vraiment très dangereux contre les Univers de Frankfort le 7 mai prochain, pour leur deuxième match d’Eurobowl. Prochaine échéance pour les hommes de Coach Albano la semaine prochaine en Championnat Elite chez les promus Gladiateurs de La-Queue-en-Brie.

Crédit photos : Joan Sancho-Fotoart